– Notre dame de Paris (L’incendie) –

Suivre l’actus sur notre dame de paris:
Sur Twitter avec les hashtags:  #Notredame #Notredameparis
Le compte officiel de e la cathédrale Notre-Dame de Paris sur twitter: https://twitter.com/notredameparis

Sur Youtube:  #NotreDame #Notredameparis #NotreDameDeParis

Dans les actualités sur Qwant
Dans les actualités sur Google

 

L’incendie :


NOTRE-DAME EN FLAMMES : POURQUOI NOUS SOMMES TRISTES ?
Ajoutée le 18 avr. 2019

via

 

 

Incendie de Notre-Dame de Paris : ce que l’on sait
Par Matilde Meslin — 16 avril 2019 à 12:30 (mis à jour à 17:57)
https://www.liberation.fr/france/2019/04/16/incendie-de-notre-dame-de-paris-ce-que-l-on-sait_1721641

 

 

NOTRE-DAME DE PARIS
Notre-Dame de Paris en chiffres
par Tristan Gaudiaut,
16 avr. 2019
https://fr.statista.com/infographie/17719/chiffres-cles-sur-la-cathedrale-notre-dame-de-paris/

Infographie: Notre-Dame de Paris en chiffres | Statista

 

 

Notre-Dame de Paris : les défis de la reconstruction – Première publication : 16/04/2019 – 18:03 – Dernière modification : 18/04/2019 – 16:07
https://www.france24.com/fr/20190416-notre-dame-paris-defis-reconstruction-incendie-cathedrale-architecte

 

 

 

Notre-Dame : les images stupéfiantes des dégâts causés par l’incendie vus par drone:

 

Notre-Dame, l’état des lieux : Ce qui a été détruit, ce qui a été sauvé
#NotreDame #Paris #incendie

 

#NotreDame #Statues #MarsacSurlIsle
Des statues sorties de Notre-Dame quelques jours avant l’incendie exposées

 

Notre-Dame de Paris : deux images intrigantes pendant l’incendie:
Le Monde – Ajoutée le 16 avr. 2019

 

 

Découvrez la cathédrale Notre-Dame de Paris à travers un choix de documents permettant d’explorer divers aspects de son histoire:
https://gallica.bnf.fr/conseils/content/cath%C3%A9drale-notre-dame

 

LA CATHÉDRALE NOTRE-DAME DE PARIS,La charpente :
http://passerelles.bnf.fr/batiments/cathedrale_nd_paris_planche.php
https://www.notredamedeparis.fr/decouvrir/architecture/la-charpente/

Infos intéressantes :

Cette charpente possède des dimensions exceptionnelles : elle mesure 100 m de long sur 13 de large dans la nef, 40 dans le transept, avec une hauteur de 10 m. Sa pente, conçue pour les voûtes sur croisée d’ogives, est raide : 55 degrés.
La construction de la charpente a nécessité une quantité de bois énorme. Au total, 21 hectares de chêne ont été nécessaires pour construire cette charpente. Certaines poutres, provenant d’arbres abattus vers 1160-1170, font toujours partie de l’édifice.

 

La couverture:

La charpente de Notre-Dame soutient une lourde couverture faite de plaques de plomb. Ces plaques, de 5 mm d’épaisseur, sont au nombre de 1326, pour un poids total de 210 tonnes.
En effet, le plomb est alors employé autant pour la couverture que pour les canalisations. Il présente l’avantage de résister au feu et de donner une surface parfaitement étanche

 

Archive de l’émission « Des Racines et Des Ailes ».
Ce reportage a été diffusé sur France 3 le 13/02/13.

 

Laser Scanning Reveals Cathedral’s Mysteries | National Geographic – Ajoutée le 23 juin 2015

 

Revisitez Notre-Dame de Paris avant l’incendie 

Des terrasses, en passant par les arcs-boutants et le chœur de la cathédrale : Notre-Dame était encore intacte lorsque nous vous l’avons fait visiter à travers un Facebook Live réalisé en mars 2017, que nous vous reproposons en intégralité ici. Philippe Villeneuve, architecte en chef des Monuments historiques, y dévoilait les coulisses de cet édifice, le plus visité d’Europe, à notre journaliste Fanny Laemmel. L’occasion de découvrir la fameuse charpente de la cathédrale, surnommée « la forêt » (à partir de 10 min). Une partie qui, après l’incendie du 15 avril, a été réduite en cendres.

Autres sources:
http://www.tours-notre-dame-de-paris.fr/var/cmn_inter/storage/original/application/2944d7978a2b3ab0c421b1b6bd8b0b80.pdf
https://www.notredamedeparis.fr/decouvrir/histoire/

 

 

Les cathédrales dévoilées :
#NotreDamedeParis #Cathédrale #MonumentNational

 

 

Le secret bien gardé de Notre Dame de Paris:
Quentin LEPLAT
Ajoutée le 3 mai 2019

 

 

Plus d’1 Français sur 2 souhaite voir Notre-Dame reconstruite à l’identique
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/notre-dame-plus-d-un-francais-sur-deux-souhaite-voir-la-cathedrale-reconstruite-a-l-identique-7797533253

 

Notre-Dame des tranquilles, Notre-Dame des pressés >
via

 

Notre-Dame : « On n’entend que des non-professionnels ! »
via

 

 

Benjamin Mouton & André Bercoff à propos de Notre-Dame.

 

 

Incendie de Notre-Dame : pourquoi ces vidéos ne prouvent rien:

 

 

Nôtre-Dame Brûle, les réseaux sociaux s’enflamment [J’SUIS PAS CONTENT -Série #05]
par

 

J’SUIS PAS CONTENT ! #222 : Meyer Habib le conspi, Loiseau l’historienne & Schiappa la sauveuse !
via

 

 

RECONSTRUCTION DE NOTRE-DAME DE PARIS
Les dons affluent de toutes parts
par Tristan Gaudiaut,
17 avr. 2019
https://fr.statista.com/infographie/17737/principaux-donateurs-reconstruction-notre-dame-de-paris/

Infographie: Les dons affluent de toutes parts | Statista

 

 

[VIDEO] Notre-Dame : déjà plus de 880 millions d’euros de dons selon Stéphane Bern
> via

 

 

Notre-Dame: Des dons qui fâchent (1/2) >

via

 

#CàVous Notre-Dame : les milliardaires sont-ils vraiment généreux ? – C à Vous – 17/04/2019

 

Notre-Dame : le scandale de la niche fiscale « mécénat » résumé en deux graphiques
> via

 

Le projet de lois concernant les 75%:
http://www.assemblee-nationale.fr/15/projets/pl1881.asp

Article 5

Pour les dons et versements, y compris l’abandon exprès de revenus ou produits, effectués en vue de de la restauration et de la conservation de la cathédrale Notre-Dame de Paris entre le 16 avril 2019 et le 31 décembre 2019 auprès du Trésor public, du Centre des monuments nationaux ou des fondations mentionnées à l’article 3, le taux de la réduction d’impôt prévue au 1 de l’article 200 du code général des impôts est porté à 75 %. Ces versements sont retenus dans la limite de 1 000 € par an. Il n’en est pas tenu compte pour l’application de la limite mentionnée au 1 de l’article mentionné ci-dessus.

 

 

 

Les causes et hypothèses  « probable » de l’incendie en attendant les résultats de l’enquête et contre enquête:

 

VIDEO. Notre-Dame de Paris: Pourquoi les incendies sont-ils si fréquents sur les chantiers ?
RISQUES Les feux sont souvent causés par des travaux par points chauds, des installations électriques, ou des cigarettes
https://www.20minutes.fr/societe/2498011-20190416-video-dame-paris-pourquoi-incendies-si-frequents-chantiers

 

 

Notre-Dame était en danger: un rapport (oublié) l’affirmait en 2016>
par via

Plus étonnant encore: ce rapport, dont l’auteur est un spécialiste de la structure des monuments historiques et de leur capacité à résister aux chocs sismiques ou thermiques, avait été commandité par le CNRS, le Centre national français de la recherche scientifique. Lequel n’a ni mentionné ce document, ni le nom de ce chercheur dans sa liste d’experts adressée aux journalistes le mardi 16 avril en fin d’après-midi, soit à peu près 24 heures après le sinistre. Il Sole 24 Ore cite en particulier un extrait du rapport selon lequel «la concentration de poussière, stratifiée au cours des siècles, peut avoir un effet explosif. Effet pouvant être activé par un court-circuit ou simplement par les fils électriques des systèmes d’alarme de l’échafaudage utilisé pour les travaux de rénovation»…

Retrouvez tous nos articles sur l’incendie de Notre-Dame: Notre-Dame, les défis d’une reconstruction

Un rapport classé «confidentiel-défense»
L’existence de ce rapport datant de 2016, demandé dans le contexte des attentats terroristes de novembre 2015 en France pour évaluer les risques encourus par Notre-Dame et d’autres monuments emblématiques, était connue des journalistes italiens basés à Paris. Ce qui explique leurs critiques sévères, dès le lendemain de la catastrophe, sur la défaillance des procédures de sécurité dans la cathédrale. L’hebdomadaire français Marianne a finalement été le seul média hexagonal à publier ce jeudi 18 avril un entretien avec Paolo Vannucci,

 

 

 

Concernant la sécurité des les cathédrales lors de travaux:
https://semaphore.culture.gouv.fr/documents/12659/251394/securite_cathedrales_mai_2008.pdf
http://www.bas-rhin.gouv.fr/content/download/30273/206334/file/METHOD01_Cathedrale_Etat_proprietaire.pdf
http://www.culture.gouv.fr/Thematiques/Monuments-historiques-Sites-patrimoniaux-remarquables/Ressources/Publications/Fiches-pratiques/Fiche-pratique-n-4-La-securite-dans-les-cathedrales

Etc.

 

 

« Notre-Dame, c’est l’incendie de trop » : pourquoi les historiens de l’art et spécialistes du patrimoine sont en colère
Les architectes et les historiens de l’art dénoncent un manque cruel d’entretien dans les bâtiments du patrimoine français.
Mis à jour le 16/04/2019 | 09:47
publié le 16/04/2019 | 09:29
https://www.francetvinfo.fr/culture/patrimoine/incendie-de-notre-dame-de-paris/notre-dame-c-et-l-incendie-de-trop-pourquoi-les-historiens-de-l-art-et-specialistes-du-patrimoine-sont-en-colere_3400595.html

 

 

Notre-Dame : après les flammes, la reconstruction:

 

Les experts Notre-Dame de Paris – Le moment Meurice – Ajoutée le 16 avr. 2019:

 

J’SUIS PAS CONTENT ! #225 : Diplomates arrêtés, Julien Dray amusé, Notre-Dame fantasmée !
par

 

Notre-Dame : après les flammes, la reconstruction
> https://www.franceculture.fr/dossiers/notre-dame-les-flammes-et-les-larmes

 

Notre-Dame: plus de 1.000 experts appellent Macron à éviter la « précipitation » – AFP•28/04/2019 à 21:11:
https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/notre-dame-plus-de-1-000-experts-appellent-macron-a-eviter-la-precipitation-4bb62147ac6d5aa544924675aea85075

 

Notre-Dame : 1170 experts demandent à E. Macron de prendre le temps du diagnostic
Dans une lettre ouverte, plus d’un millier de conservateurs, architectes et professeurs du monde entier demandent au Président de laisser le temps du diagnostic et d’écouter les experts avant d’engager des mesures pour la restauration de la cathédrale.
LE 30 AVRIL 2019
https://www.architectes.org/actualites/notre-dame-1170-experts-demandent-e-macron-de-prendre-le-temps-du-diagnostic

 

Aujourd’hui, le drame est là, et il nous dépasse tous. Notre-Dame de Paris n’est pas qu’une cathédrale, pas seulement l’un des monuments majeurs de l’architecture européenne. C’est l’un des monuments autour desquels, pendant près de deux siècles, se sont constituées la protection et la déontologie françaises et mondiales des monuments historiques. L’émotion qui l’a entouré a montré combien ce drame était mondial, il nous reste à en percevoir toute la portée historique. C’est pour cela que nous, universitaires, chercheurs et professionnels du patrimoine, de France et du monde entier, nous permettons de nous adresser à vous, Monsieur le Président, pour vous demander, comme l’a si bien dit Jean Nouvel, de «laisser le temps du diagnostic aux historiens et aux experts avant de (vous) prononcer sur l’avenir du monument». Nous savons que le calendrier politique demande d’agir vite, nous savons combien une Notre-Dame mutilée pèse sur l’image de la France. Néanmoins, ce qui va se passer à Notre-Dame dans les années à venir nous engage, tous, bien au-delà de ce calendrier. L’enjeu de ces travaux dépassera les mandats politiques comme les générations, et c’est à leur aune que nous serons jugés.

Aussi ne venons-nous pas vers vous pour préconiser telle ou telle solution. C’est trop tôt. Que pourra-t-on faire ou ne pas faire, quels choix seront possibles ? Nous ne pouvons apporter de réponse à ce jour. Cela dépend de contraintes techniques qui sont fonction de l’état du bâtiment. Mais ces choix doivent aussi se faire dans le respect de ce qu’est Notre-Dame, plus qu’une cathédrale parmi d’autres, plus qu’un monument historique parmi d’autres, en ayant une approche scrupuleuse, réfléchie, de la déontologie.

 

Effectivement il faut le temps de l’enquête sur du comment du pourquoi l’incendie, puis ensuite des études pour reconstruite durablement et faire les choix nécessaire pour une reconstruction qui sera jugé digne de ce que représente le monument dans son contexte.

 

Revue de presse des interventions d’architectes et d’experts dans les médias, suite à l’incendie, le 15 avril, de Notre-Dame de Paris:
https://www.architectes.org/notre-dame-architectes-et-experts-prennent-la-parole-dans-les-medias

 

Un article assez complet relève ceci:

Emmanuel Macron veut reconstruire Notre-Dame « en cinq ans »
G.N. & L.T. & F.L., le 16/04/2019 à 16:01:
https://www.batiactu.com/edito/monde-construction-veut-aider-a-rebatir-notre-dame-56150.php

Nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Alors, oui, nous rebâtirons la cathédrale de Notre-Dame, plus belle encore, et je veux que cela soit achevé d’ici cinq années. Nous le pouvons. »C’est le président de la République, Emmanuel Macron, qui s’est exprimé ainsi lors d’une adresse aux Français, le 16 avril 2019, au lendemain du terrible incendie ayant ravagé le mythique monument catholique. Le délai de cinq ans nous ferait arriver jusqu’aux Jeux olympiques 2024. Qu’ils estiment cet objectif atteignable ou non (certains experts parlent d’un chantier qui durera plus de dix ans), de nombreux professionnels du secteur de la construction ont fait savoir, tout au long de la journée du 16 avril, leur volonté de participer d’une manière ou d’une autre à cette reconstruction, que le Président aimerait transformer en effort d’union nationale.

« Chacun de nous veut mettre sa pierre à l’édifice »

 

L’événement que sont les jeux olympiques de 2024 est d’une grande importance pour la politique française et l’image de paris.
Mais avant l’incendie de Notre-Dame un projet très ambitieux était en cours pour justement rajeunir et dynamiser l’île de la cité de paris:

Le 16 décembre 2016, Philippe Bélaval, président du Centre des monuments nationaux (CMN) et l’architecte Dominique Perrault ont remis à M. François Hollande, Président de la République, le rapport « Mission Île de la Cité – Le coeur du coeur » résultant de leur mission d’étude et d’orientation sur l’avenir de l’Ile de la Cité. Instituée en 2015, cette mission avait pour objet d’émettre des propositions permettant d’envisager l’avenir de l’Île de la Cité, véritable « Île-Monument », à l’horizon des vingt-cinq prochaines années. Coeur de Paris et de la métropole, l’Île de la Cité n’a en effet pas fait l’objet d’un projet d’aménagement global porté par les pouvoirs publics depuis les grands travaux du Baron Haussmann au XIXe siècle. Les 35 propositions issues de ce rapport, mesures à court, moyen et long termes, sont présentées au public lors de l’exposition « Mission Île de la Cité – Le coeur du coeur » à la Conciergerie du 15 février au 17 avril 2017.

 

Le rapport de mission – Décembre 2016 :
http://www.perraultarchitecture.com/download/MISSION%20CITE_CMN_DPA_RAPPORT_161216.pdf

Quelques vidéos autour du projet:

Actualités sur le projet:
http://www.missioniledelacite.paris/actualites?fbclid=IwAR3KPOrWtMNlxlln5ranLSvh93v8oAxyvZQDRp9V1WFWAIBw54zi1q5cZkU

À PROPOS de la MISSION:
DOMINIQUE PERRAULT
PHILIPPE BÉLAVAL
http://www.missioniledelacite.paris/la-mission

A Paris, un projet spectaculaire pour l’île de la Cité
04h12 , le 18 décembre 2016, modifié à 10h01 , le 21 juin 2017
https://www.lejdd.fr/JDD-Paris/A-Paris-un-projet-spectaculaire-pour-l-ile-de-la-Cite-833143

 

 

Voici à quoi ressemblait l’île de la Cité au Moyen Âge:
France 3 Paris Ile-de-France
Ajoutée le 28 mars 2018

 

 

Je vous invite à lire le rapport, oui il y a pas mal de pages certes, mais il est tout de même intéressant de le lire surtout pour les Parisiens.
Quelques passages intéressants :

Page 30

Page 31

Page 32

Page 33

Page 34

Page 36/37

 

 

Notre-Dame : le gouvernement présente un projet de loi pour déroger « par ordonnances » à certaines règles de reconstruction
Ce projet de loi vise à permettre une restauration en cinq ans, objectif fixé par le président Emmanuel Macron.
https://www.francetvinfo.fr/culture/patrimoine/incendie-de-notre-dame-de-paris/restauration-de-notre-dame-un-projet-de-loi-pour-deroger-par-ordonnance-a-certaines-regles_3412895.html

Des dérogations pour tenir le délai fixé par Emmanuel Macron : un projet de loi a été présenté, mercredi 24 avril, pour permettre au gouvernement de contourner « par ordonnances » nombre de procédures pour la restauration de Notre-Dame de Paris. Ce projet de loi, qui vise à reconstruire la cathédrale en cinq ans, devrait permettre au gouvernement de passer outre des obligations en matière de marchés publics et de lois de protection du patrimoine.

« L’idée est que toutes les dispositions législatives qui permettent de faciliter la réalisation des travaux de restauration puissent être prises, y compris, le cas échéant, en dérogeant à un certain nombre de procédures de construction, l’objectif étant, à chaque fois, d’accélérer le chantier », a précisé Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement, lors du compte-rendu du Conseil des ministres.

 

Rapports législatif – N° 1918

ASSEMBLÉE NATIONALE – CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 – QUINZIÈME LÉGISLATURE

Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 2 mai 2019.

RAPPORT

FAIT

AU NOM DE LA COMMISSION DES AFFAIRES CULTURELLES ET DE L’ÉDUCATION SUR LE PROJET DE LOI pour la conservation et la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris et instituant une souscription nationale à cet effet,

http://www.assemblee-nationale.fr/15/rapports/r1918-tI.asp

 

*

Article 8
Habilitation du Gouvernement à créer un établissement public de l’État chargé de réaliser les travaux de restauration de la cathédrale

Adopté par la commission avec modification

L’article 8 habilite le Gouvernement à prendre par ordonnance, dans un délai de six mois, les dispositions législatives nécessaires pour créer un établissement public de l’Etat chargé de concevoir, de réaliser et de coordonner les travaux de restauration et de conservation de la cathédrale.

I. LES DISPOSITIONS DU PROJET DE LOI

● La conduite de travaux de restauration de bâtiments appartenant à l’État peut s’effectuer sous la maîtrise d’ouvrage de celui-ci, et donc en pratique de la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC). Les travaux d’urgence réalisés dans la cathédrale depuis l’incendie sont mis en œuvre selon ces modalités – la maîtrise d’œuvre étant assurée par l’architecte en chef des monuments historiques de la cathédrale.

Il est toutefois possible de confier la maîtrise d’ouvrage d’un tel chantier à un établissement public, personne morale de droit public disposant d’une autonomie administrative et financière pour remplir une mission d’intérêt général, sous le contrôle de la collectivité publique dont il dépend. D’ores et déjà, deux établissements publics nationaux à caractère administratif, tous deux rattachés au ministère de la culture, ont pour mission d’assurer ou de contribuer à la maîtrise d’ouvrage des travaux de restauration et de conservation de monuments historiques et du patrimoine immobilier de la culture. Il s’agit du CMN, héritier de la Caisse nationale des monuments historiques et préhistoriques créée en 1914, et de l’Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la culture (OPPIC), institué en 1998. Ces deux établissements seraient ainsi susceptibles d’assurer la maîtrise d’ouvrage déléguée du chantier de reconstruction.

Néanmoins, le Gouvernement propose dans le cadre de l’article 8 de confier la conception, la réalisation et la coordination des travaux de restauration à un nouvel établissement public, créé par ordonnance. Cette option répond à la volonté de faire participer certaines catégories de personnes, et notamment la Ville de Paris et le diocèse de Paris, à la gouvernance de l’établissement – ce que ne permettent pas le CMN et l’OPPIC –, et de refléter ainsi la diversité des acteurs ayant vocation à prendre part à ce vaste chantier.

L’on peut se poser la question de la nécessité de recourir à la loi pour créer un tel établissement. L’article 34 de la Constitution dispose que la loi fixe les règles concernant « la création de catégories d’établissements publics », ce qui implique d’en définir les règles constitutives. Il appartient en revanche au pouvoir règlementaire de créer un établissement public relevant d’une catégorie existante, sauf s’il est prévu de s’écarter des règles constitutives des établissements publics relevant de la même catégorie. Le Conseil constitutionnel considère, selon une formule inchangée depuis 1979 (14), que relèvent d’une même catégorie les établissements dont l’activité s’exerce territorialement sous une même tutelle administrative et dont la spécialité est analogue. D’autre part, le Conseil considère que, parmi les règles constitutives, figurent la détermination et le rôle des organes de direction et d’administration, les conditions de leur élection ou désignation et la détermination des catégories de personnes qui y sont représentées (15). Au regard de cette jurisprudence, l’intervention du législateur pour créer l’établissement public prévu par l’article 8 apparaît justifiée, en ce que ses règles d’administration et de gestion s’écartent des règles constitutives des établissements publics relevant de la même catégorie, puisqu’il est prévu d’associer la Ville de Paris et le diocèse de Paris, notamment dans le cadre du conseil d’administration.

L’article 8 dispose par ailleurs que l’ordonnance peut prévoir que les dirigeants de l’établissement ne sont pas soumis aux règles de limite d’âge applicables à la fonction publique de l’État. Comme le souligne le Conseil d’État dans son avis, cette précision n’est pas nécessaire, alors même que l’article 7 de la loi du 13 septembre 1984 (16) permet d’ores et déjà aux textes règlementaires qui doivent régir l’établissement à créer de s’écarter de ces règles.

L’ordonnance devra être publiée dans un délai de six mois à compter de la publication de la loi et un projet de loi de ratification devra être déposé au Parlement dans un délai de trois mois à compter de la publication de l’ordonnance. Ces délais ramassés expriment la volonté du Gouvernement de rendre le futur établissement public rapidement opérationnel.

II. LA POSITION DE LA RAPPORTEURE

La rapporteure salue la création d’un établissement public spécifiquement chargé de mener à bien les travaux de restauration et de conservation de la cathédrale, compte tenu du caractère exceptionnel du chantier et de la nécessité de mettre autour de la table tous les acteurs concernés. L’établissement public a vocation à mobiliser et associer fortement les différents services et personnels compétents du ministère de la culture, dont l’expertise est indispensable pour mener à bien un tel projet. Il pourrait d’ailleurs être envisagé de mettre en place un conseil scientifique au sein de l’établissement.

III. LA POSITION DE LA COMMISSION

La commission a adopté un amendement de la rapporteure inversant l’ordre des mots « conservation » et « restauration » afin de marquer l’objectif prioritaire des travaux qui doivent s’engager sur la cathédrale Notre-Dame, à savoir éviter que l’édifice ne subisse pas de dégradations supplémentaires. La conservation constitue en effet un préalable indispensable aux travaux de restauration.

*

Article 9
Habilitation du Gouvernement à prendre des mesures facilitant la réalisation de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris

Adopté par la commission sans modification

L’article 9 habilite le Gouvernement à prendre par ordonnances les dispositions législatives nécessaires pour faciliter les travaux de restauration, en adaptant les règles applicables à ces travaux et en prévoyant des dérogations aux règles d’urbanisme, d’environnement, de construction et de préservation du patrimoine, ainsi que de commande publique.

I. LES DISPOSITIONS DU PROJET DE LOI

● Le présent article autorise le Gouvernement à prendre, par voie d’ordonnances, les dispositions législatives qui permettraient :

– de faciliter la réalisation des travaux de restauration de Notre-Dame de Paris, dans les meilleurs délais et dans des conditions de sécurité satisfaisantes ;

– d’adapter aux caractéristiques de cette opération les règles applicables à ces travaux, mais aussi aux opérations connexes, parmi lesquelles la réalisation des aménagements et installations utiles aux travaux de restauration ou à l’accueil du public, ainsi que les travaux et transports permettant l’approvisionnement du chantier et l’évacuation et le traitement de ses déchets.

Pour ce faire, les ordonnances pourraient prévoir des adaptations ou des dérogations :

– aux règles en matière d’urbanisme, d’environnement, de construction et de préservation du patrimoine, notamment en ce qui concerne la délivrance des autorisations de travaux et de construction et l’archéologie préventive ;

– aux règles de commande publique, de domanialité publique, de voirie et de transport.

Le Gouvernement dispose d’un délai considérable, fixé à deux ans, pour prendre ces ordonnances. Un projet de loi de ratification devra être déposé au Parlement dans un délai de trois mois à compter de la publication de chaque ordonnance.

Le champ de l’habilitation s’avère particulièrement large et concerne un grand nombre de domaines différents, offrant ainsi une grande latitude au Gouvernement. Ces dispositions ont été présentées par plusieurs personnes auditionnées comme une condition nécessaire pour atteindre l’objectif d’achèvement du chantier en cinq années. Pour autant, il importera de veiller, lors de la préparation de chaque ordonnance puis lors de sa ratification, à ce que les adaptations et dérogations soient strictement limitées à ce qui est nécessaire pour atteindre les objectifs poursuivis, et à ce que les règles européennes, par exemple en matière de commande publique, soient pleinement respectées.

La possibilité de prendre des dispositions dérogatoires, notamment en matière d’urbanisme, fait écho aux dispositifs figurant dans la loi du 26 mars 2018 sur l’organisation des Jeux olympiques de 2024 (17), ainsi que dans l’ordonnance du 23 janvier 2019 (18) pour la réalisation de travaux en urgence requis par le rétablissement des contrôles à la frontière du Royaume-Uni, dans le cadre du Brexit ; ces textes prévoient tous deux des régimes dérogatoires devant permettre de répondre à des situations exceptionnelles.

Selon les informations recueillies par la rapporteure, la possibilité d’adapter ou de déroger aux règles en matière d’archéologie préventive vise à raccourcir la procédure de choix de l’opérateur retenu par l’aménageur, avec pour objectif de désigner l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP), qui serait donc chargé de réaliser les fouilles, si cela s’avérait nécessaire.

II. LA POSITION DE LA RAPPORTEURE

La rapporteure estime que le caractère exceptionnel de ce chantier, en raison de sa taille et de son importance patrimoniale et historique, justifie que la possibilité de prévoir des dérogations soit ménagée, sans que cela diminue en rien la nécessité de réaliser une restauration exemplaire, dans les règles de l’art. Le ministre de la Culture a d’ailleurs affirmé avec clarté qu’il ne s’agit nullement de « déroger aux principes de la protection du patrimoine » (19). Il conviendra toutefois d’expliciter les cas de dérogations envisagés car de nombreuses craintes ont été exprimées à ce sujet lors des auditions.

III. LA POSITION DE LA COMMISSION

La commission a adopté cet article sans modification.

*

Titre du projet de loi

La commission a adopté un amendement de la rapporteure pour inverser, comme dans l’ensemble du texte, l’ordre des mots « conservation » et « restauration », afin de marquer l’objectif prioritaire des travaux qui doivent s’engager sur la cathédrale Notre-Dame.

*

 

« Nous » avons donc une problématique pour faire avancer ce projet et tant d’autres; de plus il faut convaincre l’opinion publique, les riverains mais aussi d’autres contraintes, des obligations comme les marchés publics, puis aussi des lois de protection du patrimoine etc. Donc avec les ordonnances c’est pratique on peut du coup passé outre tout cela, de là à identifier un pseudo mobile pour enflammer Notre-Dame de Paris, il ne faut pas voir le complot partout. L’enquête nous en dira plus du moins espérons le.

 

 

Pour votre curiosité le prix au M² sur l’île de la cité:
https://www.lacoteimmo.com/prix-de-l-immo/vente/ile-de-france/paris/paris-1er/ile-de-la-cite/48506.htm
https://www.lacoteimmo.com/prix-de-l-immo/vente/ile-de-france/paris/paris-4eme/ile-de-la-cite/48507.htm
https://www.challenges.fr/immobilier/prix-immobilier-m2/les-prix-de-l-immobilier-a-paris-ive-75004_75025

 

Le monde du BTP enfin ceux qui seront en charges des travaux, de leurs mise en oeuvre peuvent déjà sans frotter les mains.

 

 

Autre point concernant le délais des 5 ans :

Reconstruire Notre-Dame en cinq ans est possible selon les architectes Wilmotte et Perrault:
Par Thomas Hermans Mis à jour le 18/04/2019 à 18:36 Publié le 17/04/2019 à 17:06

http://www.lefigaro.fr/culture/reconstruire-notre-dame-en-cinq-ans-est-possible-selon-les-architectes-wilmotte-et-perrault-20190417

Le délai de cinq ans «impose l’utilisation de matériaux de synthèse», explique l’architecte, à l’opposé du souhait de Stéphane Bern de restaurer fidèlement l’édifice. «On n’arrivera pas à reconstruire Notre-Dame avec des systèmes traditionnels, affirme Jean-Michel Wilmotte. On ne va pas abattre une forêt, la faire sécher et faire des assemblages qui vont durer 20-25 ans.»

Réinventer la structure de la cathédrale

Créateur de projets contemporains, tels que la cathédrale russe orthodoxe de Paris ou le stade Allianz Riviera de Nice, Jean-Michel Wilmotte n’encourage pas un mimétisme historique, et privilégie une évolution des techniques avec leur temps. «On n’est pas obligé de réutiliser le plomb, qui est un matériau très lourd, développe-t-il. On n’est pas obligé de réutiliser le chêne, sachant que la charpente est au-dessus d’une voûte et qu’elle ne sera pas visible de l’intérieur de la cathédrale.»

L’architecte prédit ainsi une utilisation de moyens technologiques innovants et modernes de construction: «Si la structure est métallique, elle pèsera déjà deux fois moins lourd que si elle est en bois», à l’image de la cathédrale de Metz, brûlée en 1877. Un argument de poids, alors que la structure en pierre de Notre-Dame, chargée de soutenir le toit, a été fragilisée par l’incendie. Jean-Michel Wilmotte envisage également une couverture en titane, bien plus léger que le plomb de l’ancienne toiture.

Autres sources:
https://www.francetvinfo.fr/culture/patrimoine/incendie-de-notre-dame-de-paris/reconstruction-de-notre-dame-il-faut-utiliser-les-materiaux-de-notre-epoque-estime-jean-michel-wilmotte_3402293.html
https://www.francetvinfo.fr/culture/arts-expos/architecture/architecture-faut-il-reconstruire-notre-dame-a-l-identique-et-avec-le-meme-materiel_3402703.html
https://www.nouvelobs.com/societe/20190417.OBS11727/fleche-en-verre-charpente-en-beton-les-avis-divergent-sur-la-restauration-de-notre-dame.html

 

 

Notre-Dame: une experte dénonce «le grand écart» entre l’exécutif et les institutions du patrimoine
Par Le Figaro avec AFP Publié le 26/04/2019 à 17:48
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/notre-dame-une-experte-denonce-le-grand-ecart-entre-l-executif-et-les-institutions-du-patrimoine-20190426

Une experte allemande du patrimoine urbain a dénoncé «le grand écart» entre l’exécutif et les institutions chargées du patrimoine autour de la restauration de Notre-Dame de Paris, et défendu la valeur patrimoniale de la flèche néogothique détruite.

Dans une tribune écrite directement en français et publiée ce vendredi par le magazine la Tribune de l’art, Gabi Dolff-Bonekämper, historienne d’art et spécialiste du patrimoine urbain à l’Université Technique (TU) de Berlin, exprime trois inquiétudes: elle «déplore le grand écart entre l’État et ses ministres, et les administrations et institutions expertes pour le patrimoine qui œuvrent, pourtant, pour l’État».

Elle plaide aussi pour le respect de l’oeuvre d’Eugène Viollet-Le-Duc, architecte qui a élaboré la flèche installée à partir de 1859 sur Notre-Dame: «Les oeuvres du néo-gothique n’ont pas une valeur secondaire, leur statut patrimonial n’est pas inférieur à celui de la substance médiévale, elles ne sont donc pas remplaçables par du neuf, contemporain, avec la promesse d’un plus beau qu’avant», dit-elle en allusion aux recommandations du président de la République. L’experte de la TU rappelle que «les éléments datant des périodes des grandes restaurations du XIXe siècle sont classés et protégés» en vertu de «la loi (des monuments historiques) de 1913».

Par ailleurs, elle s’émeut de la possibilité que les poutres qui formaient la magnifique charpente en chêne soient détruites: «je voudrais être sûre que ces poutres, autrefois puissantes et vigoureuses, maintenant carbonisées, mais reconnaissables, soient bien gardées, qu’on leur attribue un statut d’honneur et qu’on les fasse étudier par les archéologues des structures de construction en bois». «Ces arbres, coupés et mis en place autour de l’an 1200, ont, même brûlés, une grande valeur historique, scientifique et affective», fait-elle valoir. Ce sont des «vestiges de la ‘forêt’ de Notre-Dame, un lieu de mémoire pour nous tous».

Notre-Dame de Paris, qui est classée au patrimoine mondial de l’Unesco, «est le centre d’une communauté patrimoniale qui s’étend bien au-delà des frontières de la France et de l’Europe» et «mérite le grand effort collectif de réflexion, d’engagement et de soin des experts de la France et du monde entier», insiste-t-elle, alors que la précipitation de l’exécutif a été critiquée dans ce dossier.

 

Les architectes Denis Valode et Jean Pistre : « Notre-Dame doit être reconstruite exactement à l’identique! » –

 

Reconstruction de Notre-Dame : pourquoi les Français sont-ils si attachés au monument original ?
Reconstruire à l’identique ou moderniser l’édifice ? Après le terrible incendie qui a dévasté la cathédrale Notre-Dame, les débats sur la meilleure façon de lui rendre sa grandeur occupent l’espace médiatique. Entretien avec l’historien Dominique Poulot, spécialiste de la notion de patrimoine.

https://www.francetvinfo.fr/culture/patrimoine/incendie-de-notre-dame-de-paris/reconstruction-de-notre-dame-pourquoi-les-francais-sont-ils-si-attaches-au-monument-original_3422185.html

Près de 22,7 millions d’euros : à la date du 30 avril, c’est la somme qu’affirme avoir collecté la Fondation du patrimoine, selon son site, pour « sauver Notre-Dame de Paris ». Plus de 200 000 Français, pas aussi fortunés que Bernard Arnault ou François Pinault, ont mis la main à la poche pour aider à restaurer le monument ravagé par un terrible incendie, le 15 avril dernier. Pas de doute, nombreux sont ceux qui attendent avec impatience qu’il retrouve tout son éclat.

 

 

Restauration de Notre-Dame de Paris. Le gouvernement promet de consulter les Français

Franck Riester, ministre de la Culture, affirme que l’État aura le dernier mot, mais promet « un grand débat et une grande consultation »
au sujet de la reconstruction de la cathédrale incendiée le 15 avril.

https://www.ouest-france.fr/faits-divers/incendie/incendie-de-notre-dame-de-paris/restauration-de-notre-dame-de-paris-le-gouvernement-promet-de-consulter-les-francais-6334067

Le ministre de la Culture évoque des « nouveautés »
Le ministre de la Culture a rappelé qu’en France, les restaurations de cathédrale donnaient toutes lieu à des « nouveautés », comme par exemple l’emploi de matériaux différents, d’où l’utilité d’un grand débat.

« D’une façon générale, quand les cathédrales sont restaurées, il y a des nouveautés. Pourquoi pas, là, qu’il y ait un geste architectural, qui permette de se dire qu’il y a eu un avant et un après, et qu’on ne fasse pas comme si de rien n’était ? Mais la décision n’est pas prise, en tant que ministre je ne dois pas donner mon avis pour le moment, ce que je dois faire c’est que le débat puisse se faire et que nous puissions trancher », a-t-il développé.

« Les Français pourront s’exprimer, et on verra ensuite quelle décision (sera prise) et comment Notre-Dame sera restaurée », a-t-il conclu.

 

 

Maintenant les points qui me semblent importants de soulever qui ont à mon sens ont de l’importance:

 

Notre-Dame : le gouvernement a-t-il interdit aux architectes des monuments historiques de répondre aux interviews ?
Par Cédric Mathiot 19 avril 2019 à 20:34 (mis à jour le 20 avril 2019 à 00:46)
https://www.liberation.fr/checknews/2019/04/19/notre-dame-le-gouvernement-a-t-il-interdit-aux-architectes-des-monuments-historiques-de-repondre-aux_1722369

Pourquoi les tours de Notre-Dame ont-elles fermé plus tôt le jour de l’incendie ?
Par Fabien Leboucq 23 avril 2019 à 12:27
https://www.liberation.fr/checknews/2019/04/23/pourquoi-les-tours-de-notre-dame-ont-elles-ferme-plus-tot-le-jour-de-l-incendie_1722841

 

Incendie à Notre-Dame : entre la première et la seconde alerte, que s’est-il passé pendant 23 minutes ?
06h46, le 17 avril 2019 , modifié à 08h18, le 17 avril 2019
https://www.europe1.fr/societe/incendie-a-notre-dame-entre-la-premiere-et-la-seconde-alerte-que-sest-il-passe-pendant-23-minutes-3893394

 

 

Concernant l’enquête :

 

Incendie de Notre-Dame: une enquête longue et complexe
Paris Match | Publié le 16/04/2019 à 14h46
https://www.parismatch.com/Actu/Societe/Incendie-de-Notre-Dame-une-enquete-longue-et-complexe-1618792

 

Incendie à Notre-Dame de Paris: où en est l’enquête?
16/04/2019 à 23h44 Mis à jour le 16/04/2019 à 23h47
https://www.bfmtv.com/police-justice/au-lendemain-de-l-incendie-a-notre-dame-de-paris-ou-en-est-l-enquete-1674635.html

 

Incendie de Notre-Dame de Paris : où en est l’enquête ?
A LA UNE NOTRE-DAME DE PARIS Publié le 24/04/2019 à 18h14. Mis à jour à 18h16 par SudOuest.fr avec AFP.
https://www.sudouest.fr/2019/04/24/incendie-de-notre-dame-de-paris-ou-en-est-l-enquete-6014229-10644.php

 

Point important sur cette enquête :

Dès le départ la piste de l’accident demeure privilégiée voir de Conférence de presse de Rémy Heitz, procureur de la République de Paris : « Une enquête a été ouverte pour « destruction involontaire par incendie ». La thèse accidentelle est privilégiée. »
> https://www.midilibre.fr/2019/04/16/notre-dame-de-paris-ravagee-pourquoi-lenquete-de-la-police-scientifique-sannonce-complexe,8135197.php
> https://www.francetvinfo.fr/culture/patrimoine/incendie-de-notre-dame-de-paris/incendie-de-notre-dame-de-paris-les-enqueteurs-retiennent-la-piste-accidentelle_3400883.html

 

Notes concernant Rémy Heitz:
https://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/mediapart-le-premier-faux-pas-du-procureur_2060910.html
https://www.lejdd.fr/Societe/Justice/parquet-de-paris-pourquoi-la-nomination-de-remy-heitz-fait-polemique-3771254
https://www.gazette-du-palais.fr/article/GPL303m6/

 

INCENDIE EN DIRECT, INCENDIE DE NOTRE-DAME DE PARIS:
Mis à jour le 06/05/2019 à 22:09
Publié le 06/05/2019 à 22:08
https://www.cnews.fr/france/2019-05-06/en-direct-incendie-de-notre-dame-de-paris-les-arbres-du-square-jean-xxiii-ne

ARBRES ABATTUS : LE GOUVERNEMENT DÉMENT LA RUMEUR

LES FRANÇAIS «SERONT CONSULTÉS» POUR LA RESTAURATION

Les Français «pourront s’exprimer» sur la reconstruction de Notre-Dame de Paris, qui fera l’objet d’«un grand débat et une grande consultation», même si le choix final du projet reviendra à l’Etat, a affirmé le ministre de la Culture Franck Riester sur LCI.

Alors qu’un sondage YouGov publié fin avril montre que plus d’un Français sur deux (54%) souhaite une reconstruction «à l’identique», contre 25% qui se montrent favorable à un «geste architectural», M. Riester a estimé qu’il fallait étudier toutes les options -d’où le concours d’architectes que l’Etat veut lancer- mais que les Français pourraient donner leur avis lors d’une grande consultation publique.

PREMIER FEU VERT DES DÉPUTÉS 
Les députés ont adopté, jeudi en commission, le projet de loi spécifique pour la reconstruction de Notre-Dame rapporte l’AFP.

LES DONS POUR NOTRE-DAME N’IRONT À AUCUN AUTRE MONUMENT

«On ne peut pas trahir les donateurs». Le ministre de la Culture Franck Riester a affirmé ce jeudi que le milliard d’euros récolté pour la reconstruction de Notre-Dame serait entièrement destiné à la restauration de la cathédrale.

LES 16 STATUES DE NOTRE-DAME QUI ONT ÉCHAPPÉ À L’INCENDIE PRÉSENTÉES AU PUBLIC

Déposées cinq jours avant l’immense incendie qui a ravagé une partie de Notre-Dame de Paris, les 16 statues qui ornaient le toit de la cathédrale vont être présentées au public chaque samedi du mois de mai à Marsac-sur-l’Isle (Dordogne).

LE PROJET DE LOI POUR LA RESTAURATION À L’ASSEMBLÉE LE 10 MAI

L’Assemblée nationale examinera le 10 mai le projet de loi pour la restauration de Notre-Dame, qui autorise des dérogations aux normes des marchés publics et de protection patrimoniale, a-t-on appris mardi de source parlementaire.

La date a été fixée en conférence des présidents de l’Assemblée, qui réunit autour de Richard Ferrand les chefs de file des groupes politiques et le ministre des Relations avec le Parlement Marc Fesneau.

PLUS DE 1.000 EXPERTS APPELLENT EMMANUEL MACRON À ÉVITER LA «PRÉCIPITATION

Plus d’un millier d’experts du patrimoine invitent le président de la République à éviter la «précipitation» dans la restauration de la cathédrale Notre-Dame et à ne pas s’affranchir des règles de protection du patrimoine, dans une tribune publiée sur le site du Figaro.

QUATRE MOIS POUR SÉCURISER NOTRE-DAME

Il faudra environ quatre mois pour sécuriser le site de Notre-Dame de Paris à la suite de l’incendie l’ayant dévastée le 15 avril, avant même de commencer le diagnostic préalable à la restauration elle-même, a prévenu ce vendredi 26 avril la fédération du bâtiment spécialisée dans les monuments historiques.

«On est toujours en phase de sécurisation et de protection des biens», celle-ci devant avoir «une durée (…) de quatre moi», a déclaré lors d’une conférence de presse, Frédéric Létoffé, l’un des présidents du Groupement des entreprises de restauration de monuments historiques (GMH).

LE POINT 10 JOURS APRÈS LE DRAME

La résistance de la structure de la cathédrale Notre-Dame de Paris à des vents violents a nettement diminué depuis l’incendie qui l’a ravagée il y dix jours, s’est inquiété ce jeudi un ingénieur du CNRS, Paolo Vannucci, bon connaisseur du bâtiment.

«On a mesuré une diminution de 60% de la résistance au vent. La structure a changé. Une partie de cette structure n’existe plus, la toiture a disparu, ainsi qu’une partie de la voûte. Cet effondrement d’une partie de la voûte a causé les dommages les plus importants» pour l’équilibre du bâtiment gothique, a souligné à l’AFP M. Vannucci, qui explique avoir utilisé un modèle numérique pour procéder à des simulations.

UNE BÂCHE DÉFINITIVE INSTALLÉE AVANT CET ÉTÉ

Le Monde rapporte qu’une bâche «recouverte intégralement d’une photo de l’ancienne toiture» de Notre-Dame sinistrée, devrait être installée avant cet été et ce jusqu’à la fin des travaux. Elle servira de parapluie à l’édifice et donnera l’illusion d’observer la cathédrale avant l’incendie qui l’a ravagé.

PLUS DE 400 MILLIONS DE DONS RASSEMBLÉS

Plus de 400 millions d’euros ont été déjà rassemblés par les quatre collecteurs retenus par le ministère de la Culture pour les dons de particuliers et d’entreprises en faveur de la restauration de Notre-Dame de Paris.

C’est la Fondation Notre-Dame (FND), association caritative catholique qui a vu affluer le plus de dons -un total de 211,3 millions d’euros-, ce qui montre l’importance que conserve le monument comme lieu de culte. 4,6 millions d’euros dont 0,6 des Etats-Unis, via la Friends of Notre Dame de Paris, proviennent de 32.000 donateurs.

DES DÉROGATIONS AUX LOIS DE PROTECTION PROVOQUENT UNE CONTROVERSE

Le choix du gouvernement de présenter un projet de loi pour restaurer Notre-Dame autorisant des dérogations aux normes de marchés publics et de protection patrimoniale, a suscité surprise et mécontentement, la «précipitation» et le non respect des règles en vigueur étant sous le feu des critiques.

DES OUVRIERS ONT ENFREINT L’INTERDICTION DE FUMER

L’entreprise Le Bras Frères qui montait l’échafaudage autour de la flèche de Notre-Dame a reconnu et «regretté» mercredi que certains de ses compagnons se soient «affranchis» de l’interdiction de fumer sur ce chantier mais a «exclu» tout lien avec l’incendie de la cathédrale, dans une déclaration à l’AFP. «Effectivement, il y a des compagnons qui de temps en temps se sont affranchis de cette interdiction et on le regrette», a déclaré le porte-parole de l’entreprise, Marc Eskenazi, assurant toutefois qu’«en aucun cas, un mégot mal éteint peut être à l’origine de l’incendie de Notre-Dame de Paris». Ces «compagnons ont reconnu devant les policiers qu’effectivement, il leur arrivait de fumer», a-t-il précisé. Le porte-parole de Le Bras Frères réagissait à un article du Canard enchaîné paru mercredi, affirmant que les enquêteurs avaient retrouvé sept mégots sur le site.

LES CLOCHES ÉLECTRIQUES À L’ORIGINE DU DRAME ? 

Six cloches électriques installées provisoirement dans la flèche de la cathédrale pourrait être à l’origine de l’incendie, selon Marianne et le Canard enchaîné, qui s’appuyent sur des éléments de l’enquête en cours. «Des fils électriques courraient dans les combles, placés à la demande expresse du clergé», indique le Canard enchaîné. «Au risque de court-circuit, et en infraction à tous les règlements de sécurité édictés par les architectes en chef des monuments historiques.»

Trois cloches avaient été installées en 2007 au-dessus du transept et trois autres, rénovées en 2012, étaient installées dans la flèche.

LE GOUVERNEMENT SERBE FAIT UN DON D’UN MILLION D’EUROS

Le gouvernement serbe a décidé de faire un don d’un million d’euros pour aider la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, une décision qui « confirme l’amitié centenaire avec le peuple français».

Belgrade « exprime le souhait que ce symbole de la civilisation française et du monde soit reconstruit au plus vite et que ce temple de la culture soit rouvert à ses futurs admirateurs », précise un communiqué du gouvernement.

LE RECTEUR DE NOTRE-DAME VA DÉPOSER PLAINTE POUR «DESTRUCTION INVOLONTAIRE»

Le recteur de Notre-Dame de Paris, Mgr Patrick Chauvet, a annoncé qu’il allait «déposer plainte» pour «destruction invonlontaire» au micro de FranceInfo, lundi 22 avril. Ajoutant que «la cathédrale appartient à l’État. Nous avons à l’intérieur du mobilier, les chaises, la sono, les projecteurs… Cela nous appartient et ça ne marche plus. Il faudra bien que je dépose une plainte avec l’État pour que les assurances puissent fonctionner et en même temps pour que je sache exactement ce qui s’est passé».

Etc..

 

Suivi d’actualités sur Notre-dame De paris:
Via Qwant: https://www.qwant.com/?q=notre%20dame%20de%20paris&t=news
Via Google: https://news.google.com/topics/CAAqKAgKIiJDQkFTRXdvTkwyY3ZNVEZvTVRCMmJEQXhiaElDWm5Jb0FBUAE?hl=fr&gl=FR&ceid=FR%3Afr

 

 

 

 

 

 

C’est pas sorcier – Bâtisseurs de cathédrales – Ajoutée le 27 mars 2013

L’équipe de C’est Pas sorcier nous emmène visiter les cathédrales d’Amiens et de Notre-Dame pour découvrir comment on a pu élever ces vaisseaux de pierre. Du transept au labyrinthe en passant par le triforium, ils nous expliquent tout sur les techniques et les matériaux utilisés par les architectes de l’époque. Ils nous dévoilent également les méthodes de fabrication des vitraux et les travaux de restauration de Notre-Dame. Quels sont les styles architecturaux du Moyen-Age ? A quoi sert une croisée d’ogives ? Comment les bâtisseurs de cathédrales soulevaient-ils des charges

 

 

 

Cette vidéo permet de visiter Notre Dame de Paris en réalité virtuelle, telle qu’elle était avant l’incendie… – Ajoutée le 28 févr. 2019

 

 

Une série d’erreurs et d’imprudences à l’origine de l’incendie de Notre-Dame ?
https://www.nouvelobs.com/societe/20190424.OBS12004/une-serie-d-erreurs-et-d-imprudences-a-l-origine-de-l-incendie-de-notre-dame.html

« Le Canard enchaîné » révèle notamment que les pompiers ont été prévenus 35 minutes après la première alerte incendie et non 20, comme cela avait été précédemment affirmé.
Par L’Obs – Publié le 24 avril 2019 à 10h29

 

 

#Stupéfiant Reconstruire Notre-Dame – Stupéfiant ! – Ajoutée le 7 mai 2019
https://www.france.tv/france-2/stupefiant/stupefiant-saison-3/988555-reconstruire-notre-dame.html

 

Santé publique : Notre-Dame de Paris a du plomb dans l’air
> via

 

Incendie de Notre-Dame : quel risque d’intoxication au plomb pour les travailleurs et riverains ?
/
via

 

Notre-Dame de Paris : le CNRS lance un « chantier » pour coordonner les recherches
> /
via

 

 

Notre-Dame de Paris : des failles existaient dans le dispositif anti-incendie
> via

 

Pollution au plomb après l’incendie de Notre-Dame : un risque réel pour la santé ?
via

 

 

Incendie de Notre-Dame : la piste criminelle écartée –  Le 26 juin 2019 à 15h57, modifié le 26 juin 2019 à 17h01
>
via

 

6 mois après l’incendie de Notre-Dame où en est la restauration? – 14 oct. 2019

 

Plomb à Notre-Dame de Paris : le bilan six mois après l’incendie
Par Sciences et Avenir avec AFP le 14.10.2019 à 18h57
https://www.sciencesetavenir.fr/sante/plomb-a-notre-dame-chantier-etanche-et-pas-de-surcontamination_138224

DOSSIER MEDIAPART: NOTRE-DAME, UN SCANDALE SANITAIRE
Le 15 avril 2019, un incendie ravageait la cathédrale Notre-Dame de Paris. Quelques jours plus tard, des taux de concentration au plomb 400 à 900 fois supérieurs au seuil autorisé ont été relevés sur les sols à l’intérieur et aux alentours, selon des documents confidentiels consultés par Mediapart. Ni l’agence régionale de santé ni la préfecture de police de Paris n’ont communiqué ces résultats aux riverains, minimisant les dangers encourus.
https://www.mediapart.fr/journal/france/dossier/notre-dossier-notre-dame-un-scandale-sanitaire

 

Paris : la très forte pollution au plomb est bien liée à l’incendie de Notre-Dame
Les pouvoirs publics sont tentés de déconnecter la pollution au plomb autour de la cathédrale de l’incendie du 15 avril dernier. En comparant les prélèvements ante et post incendie, l’ONG Robin des bois montre l’impact direct du sinistre.
Risques | 21 octobre 2019 | Laurent Radisson
https://www.actu-environnement.com/ae/news/paris-pollution-notre-dame-plomb-robin-bois-ars-34267.php4

 

Notre-Dame de Paris : pourquoi les 922 millions d’euros promis n’ont pas été versés
Les promesses de dons ont afflué dès les premiers jours qui ont suivi l’incendie de la cathédrale, le 15 avril 2019. Six mois après, seuls 104 millions d’euros ont été versés.
Publié le 21 Oct 19 à 16:18
https://actu.fr/societe/notre-dame-paris-pourquoi-922-millions-deuros-promis-nont-pas-ete-verses_28682890.html

 

En résumé:

Incendie de Notre-Dame de Paris : retour sur une accumulation de négligences – publié le 09/11/2019 | 06:42
>
bit.ly/32JfsVP via @franceinfo#NotreDame #NotreDamedeParis

Image